Les perspectives d'emploi du tourneur-fraiseur et du soudeur

Les perspectives d'emploi du tourneur-fraiseur et du soudeur

Soudeur et tourneur-fraiseur : ces métiers sont très demandés en 2022 !

Après avoir été impactée par la pandémie mondiale de Covid-19, l’industrie française retrouve peu à peu son niveau d’activité. Avec près de 2,7 millions de salariés, elle reste l’un des principaux employeurs avec de multiples opportunités. L’industrie compte en effet près de 40 secteurs professionnels dans pas moins de 235 000 entreprises. En outre, il faut savoir qu’il s’agit d’un secteur en tension, c’est-à-dire que l’offre d’emploi est supérieure à la demande. Les industriels ont ainsi annoncé avoir besoin de recruter 70 000 jeunes, dont des soudeurs et des tourneurs-fraiseurs. Nous vous proposons de découvrir plus en détail ces deux métiers porteurs d’emploi à l’aube de la 4e révolution industrielle.

#1 Le métier de soudeur

Le soudeur a pour mission d’assembler, de modifier ou d’installer des éléments chaudronnés ou de tuyauterie. Il utilise pour ce faire un laser, à l’arc électrique ou encore un chalumeau, qu’il manie avec habileté et professionnalisme. Il peut être spécialisé dans un secteur d’activité mais aussi en fonction du type d’assemblage, de métal, d’installation…

Il est à noter qu’il s’agit d’un métier de plus en plus technique du fait du développement des procédés robotisés. C’est pourquoi la demande en profils hautement qualifiés est aujourd’hui croissante, notamment dans l’aéronautique, la recherche pétrolière ou encore le nucléaire.

Le métier de soudeur répond à un réel besoin. On trouve chaque année près de 3 000 offres d’emploi dans le BTP, l’agroalimentaire ainsi que l’automobile.

#2 Le métier de tourneur-fraiseur

Le métier de tourneur-fraiseur compte également parmi ceux qui recrutent. Ce professionnel, qui travaille dans une usine ou un atelier, utilise un tour et une fraiseuse pour réaliser des procédés d’usinage de pièces mécaniques.

Le tour lui permet de façonner des pièces grâce au déplacement de l’outil sur la pièce et à l’enlèvement de la matière. La fraiseuse, pour sa part, fonctionne selon un système de rotation tandis que la pièce avance.

Le tourneur-fraiseur maîtrise ces deux machines, dont il veille au bon fonctionnement et assure la maintenance. Il configure les programmes, analyse le plan de fabrication et contrôle la production afin qu’elle soit parfaitement conforme au plan de la commande.

Il s’agit là encore d’un métier qui offre de bonnes perspectives d’emploi sur l’ensemble du territoire, et ce, pour les années à venir. Après plusieurs années d’expérience, il est par la suite possible d’accéder à d’autres métiers, comme celui de chef d’atelier ou encore de responsable qualité.

Voir des offres d’emploi sur kaleojob - capijobnew - France Emploi Régions